Premières fleurs du printemps

Les jours s’allongent, le fond de l’air se radoucit, la lumière se fait plus vive, les oiseaux chantent à tue-tête … Pas de doute, nous sommes au printemps ! Les premières fleurs apparaissent à tour de rôle dans les sous-bois et les champs. Voici quelques plantes précoces promptes à faire étalage de leurs pétales.

 

Pissenlit (Taraxacum officinale) - Famille des composées

 

Appelé aussi "Dent de lion", " Laitue de chien", "Florin d'or" ou encore "Couronne de moine".

 

C'est la plante la plus facile à reconnaître, impossible à confondre, et l'une des plus connue. Du moins de nos jours. Car aucun médecin ni savant ne la cite avant le XVe siècle. Pourtant, le pissenlit est une plante merveilleuse. Les feuilles, certes un peu amères, mélangées à des petits croutons aillés, font une salade très appréciée des gourmets. C'est aussi une plante aux mille vertus médicinales. Elle est dépuratif, diurétique, apéritif, stomachique, tonique. Elle renferme beaucoup de sels minéraux et des vitamines A, B et C. Elle était autrefois utilisée dans la pharmacopée rurale pour lutter contre toutes sortes de maladies.   

 

Extrêmement commun, le pissenlit est partout, sur les rebords de chemins, les prairies, les talus et les rocailles. Vivace, il résiste très bien aux aléas météorologiques et fleurit une grande partie de l'année. Ses fleurs jaunes familières, appelées "dents de lion", se ferment la nuit et ne s'ouvrent qu'au soleil.

 

Qui d'entre nous, enfant, n'a pas soufflé sur ses boules de fruits plumeux pour les voir se disperser gracieusement au vent ?  

Ficaire fausse Renoncule (Ranunculus ficaria L.) - Famille des Renonculacées

 

Appelée aussi "Eclairette"

 

La Ficaire est l'une des premières fleurs qui annoncent le printemps. Elle est facilement reconnaissable à ses feuilles en forme de coeur et ses fleurs jaunes qui animent les sous-bois frais avant que les arbres ne fassent leurs feuilles. Elle se plaît sur les sols riches et humides, argileux ou limoneux. Au mois de mai, la plante aura perdu ses fleurs et toutes ses parties aériennes se décomposeront. Mais elle persistera dans le sol sous forme de nombreuses racines tubérisées. Ces réserves lui permettront, au début de l'hiver suivant, une reprise rapide de la croissance.

 

Attention, la plante est toxique !

 

Pâquerette (Bellis perennis L.) - Famille des composées

 

Appelée aussi "Petite Marguerite"

 

S'il est bien une fleur qui symbolise le renouveau printanier, c'est la pâquerette, ou fleur de Pâques. Son nom latin signifie "belle vivace". En fait c'est l'une des rares plantes à fleurir toute l'année, en dehors des périodes de grand froid prolongés. Elle supporte quand même des températures jusqu'à - 17°C.

 

La nuit, la fleur s'incline et se ferme. Le jour, elle suit la course du soleil.

 

Très résistante, notamment à la tonte, elle en devient parfois envahissante dans les jardins.

 

Connue pour ses vertus médicinales depuis la Renaissance, ses fleurs et ses feuilles fraîches calment la douleur. Le thé de pâquerette a des vertus toniques; on le donnait autrefois aux enfants maigres. Elle est aussi expectorante, anti-inflammatoire et dépurative

Bref, un vrai trésor !  

Violette odorante (Viola odorata L.) - Famille des Violacées

 

Appelée aussi "violette des haies" ou "fleur de mars"

 

La violette fleurit de mars à septembre dans les champs, les friches, les pelouses, et même les dunes.

 

Les espèces de violette sont nombreuses. leurs formes et leurs couleurs sont très variables et il existe de nombreuses sous-espèces et variétés. La plupart sont inodores. Mais notre violette odorante est subtilement parfumée.

 

Elle a aussi des vertus médicinales: emolliente, expectorante, purgative, sédative, sudorifique. Le sirop de violette était déjà connu au XVIe siècle.

 

Les fleurs fournissent aux abeilles l'une de leurs premières récoltes de nectar.

Véronique Petit Chêne (Veronica chamaedrys L.) - Famille des Scrofulariacées

 

Petite plante printanière aux fleurs bleues célestes à quatre pétales, très commune au bord du chemin et dans les prairies au sol riche, légèrement humide, léger ou sablonneux. Son nom rappelle que les feuilles sont lobées comme celles du chêne.

 

C'est l'une des rares fleurs souvent pollinisées par des mouches plutôt que par des abeilles.

 

Lamier pourpre (Lamium purpureum L.) - Famille des Labiacées

 

C'est l’une des fleurs les plus précoces de l’année. Elle fleurit de mars à octobre. Très commune dans nos régions, elle affectionne les terrains lourds en bordure des champs cultivés. On la reconnaît très facilement par la couleur rose violacée de ses fleurs et par la teinte pourpre de ses tiges et de certaines de ses feuilles. Les fleurs sont très mellifères. Les petites graines sont dispersées par les fourmis.

 

Appelé également ortie rouge ou ortie morte, elle n'a pourtant rien à voir avec son homonyme urticant. Elle avait autrefois un usage médical comme astringent et vulnéraire (qui aide à la cicatrisation). Elle servait aussi à nourrir les porcs.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
Chroniques du Hurepoix, une production "Particip'Avenir Publications" - Thierry FOUCAULT 2016-2018 - Tous droits réservés